CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 04/1985) PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

Emission

04/1985

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE  KRIM

Valeur faciale: 0,80 – 1,40 DA

Format: 36mm x 26mm

Dentelure: 13   

Imprimeur: Cartor.

Procédé d'impression: Héliogravure.

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 3,20 DA avec oblitération illustrée 1er jour.

Vente 1er jour: Les Jeudi 25 et Vendredi 26 Avril 1985 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA - ORAN.

Vente générale: Le Samedi 27 Avril 1985 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 858-859-860-861

N° AP : 508-509

 


PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

Protéger l’environnement, c’est protéger l’être humain. Bien souvent  l’homme oublie cette vérité en causant bien des dommages à la  nature tout en se portant préjudice.  Partout dans le monde, les catastrophes subies par l’environnement ont coûté cher et ont nécessité des moyens et des programmes considérables pour sa protection et sa sauvegarde. 

Avec plus de 2 millions de km2 et 1 200 km de côtes, l’Algérie  présente une grande variété de climats et de végétations, constituant  par là même un patrimoine naturel qui exige une sauvegarde et une valorisation harmonieuse et cohérente. 

Eau, forêts et sols font l’objet depuis de nombreuses années de vastes programmes de protection et de mise en valeur par l’Etat. Cet effort se prolonge aujourd’hui et intègre de plus en plus de préoccupations conformes aux nécessités économiques et sociales  du pays.  C’est ainsi que la lutte contre l’avancée du désert s’intensifie. 

Le barrage vert, œuvre gigantesque (1 500 km de long sur 20 km  de large), reste la pièce maîtresse de la lutte contre la désertification.  Le reboisement par des espèces fruitières et oléicoles accompagne  la mise en valeur de la steppe pour protéger les sols, favoriser la valorisation des ressources forestières et créer de nouvelles zones de  promotion économique. 

Outre les sols et la forêt, l’eau, élément indispensable à la vie et  au travail des hommes, reste un capital précieux à protéger et à  promouvoir.  Récupération, captation, irrigation sont les grands axes de développement  des ressources hydriques de notre pays pour répondre aux  besoins de l’agriculture, des activités industrielles et au bien-être des  citoyens. 

C’est ainsi que la petite hydraulique et la réalisation de retenues collinaires, de barrages et de stations de pompage sont encouragées  par les autorités pour permettre la sauvegarde des terres et la mise en  valeur de nouvelles surfaces, source de richesses agricoles et facteurs essentiels de l’indépendance alimentaire. 

L’eau et la terre restent plus que jamais le capital le plus précieux  pour une société en mutation et dont les besoins ne cessent de croître. La protection de l’environnement implique et exige une mobilisation de toutes les compétences et institutions du pays.

Téléchargement de la notice 

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivante



21/11/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres