CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 05/2011) USTENSILES DES TRADITIONS CULINAIRES ALGERIENNES

Emission

05/2011

CARACTERISTIQUES

Dessin : S.A.BENTOUNES 

Valeur faciale : 15,00 DA – 30,00 DA

Format : 36.00 mm x 26.00 mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie

Procédé d'Impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe 1er jour à 7,00 DA affranchie 45,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : les Mardi 19 et Mercredi 20 Avril 2011 dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs lieux de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-aknoun, Chéraga et Rouïba.
Vente générale : Le Jeudi 21 Avril 2011 dans tous les bureaux de poste.

N° : 1594-1595

 

 

 

USTENSILES DES TRADITIONS CULINAIRES ALGERIENNES

Parvenue en Algérie dès le Moyen Âge et ayant connu un grand essor à partir du XVIIème siècle, la dinanderie s'est développée dans toutes les grandes villes. Chaque ville se distinguait avec son style et ses techniques de fabrication et de décoration. En cuivre gravé ou repoussé, les objets produits peuvent avoir des fonctions décoratives ou utilitaires comme le plat de couscous ou le pot à beurre.

De nos jours, quelques artisans dinandiers perpétuent une tradition où s'harmonisent formes et couleurs offrant des ouvrages plus proches de l'art que de l'artisanat.

Plat de couscous :

C'est un plat avec couvercle en cuivre rouge étamé. Il est décoré de losanges exécutés par la technique du repoussage. Sur ses rebords on retrouve un décor floral qui représente des rinceaux d'enroulements. Le même décor se répète sur le couvercle conférant à ce plat de couscous une très belle harmonie.           

Daté du 18ème siècle et signé, ce plat est originaire d'Alger qui était, à cette époque, le principal centre de fabrication du pays. Faisant partie intégrante des traditions culinaires algériennes, le couscous, réputé plat national, était traditionnellement servi dans ce plat faisant ainsi honneur aux convives.

Pot à beurre :

Ce pot à beurre est en cuivre rouge étamé. Il est composé d'une base, d'une panse à bord dentelé, et d'un couvercle muni de pointe. Sa décoration est constituée de motifs floraux et géométriques composés essentiellement de losanges et lignes, d'inspiration locale très ancienne. Les techniques de fabrication utilisées par d'habiles dinandiers sont le martelage et le ciselage.

Daté du 18ème siècle et originaire d'Alger, ce pot à beurre figurait en bonne place parmi toute une batterie d'ustensiles de cuisine comme plateaux, marmites, cafetières, théières, sucriers, etc.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 



19/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres