CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 10/1981) PROTECTION DE LA NATURE

Emission

10/1981

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE KRIM

Valeur faciale: 0,60 et 1,40 DA

Format: 25,6mm x 34,5mm

Dentelure: 13 ½  x 14 ½

Imprimeur: Österreichische Druckerei.

Procédé d'impression: Héliogravure.

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 3,00 DA avec oblitération illustrée 1er jour.

Vente 1er jour: Les Jeudi 17 et Vendredi 18 Septembre 1981 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA - ORAN.

Vente générale: Le Samedi 19 Septembre 1981 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 744-745

N° AP : 413-414

 



PROTECTION DE LA NATURE

LE PHOQUE MOINE (MAMMIFERE PINNIPEDE) Monachus monachus 

Appelé communément veau marin, le phoque moine ou Monachus  monachus est la seule espèce de phoque qui se rencontre sur le littoral  algérien et le long des côtes méditerranéennes. 

Le phoque moine à l’état adulte mesure 2,30 m de long pour un  poids variant entre 300 et 350 kg.

Le dos et les flancs sont brun  foncé avec un reflet vert grisâtre.

Le dessous blanc ou gris jaunâtre  remonte légèrement sur les côtés.

Le pelage est ras avec présence ou absence de taches indistinctes.

Les griffes sont développées au  niveau des membres antérieurs, alors qu’elles sont réduites sur les  nageoires postérieures. 

Vivant en bande, les phoques moines se nourrissent de crustacés et  de poissons.

Ils fréquentent les endroits abrités le long des rivages  et des côtes rocheuses.

Ils se reposent en été sur des rochers peu  accessibles et en hiver dans des grottes dont l’entrée est sous l’eau.  Les phoques moines se rassemblent généralement dans des zones  étroites et limitées.

Les femelles se reproduisent une fois tous les deux  ans et les jeunes naissent entre juillet et septembre. 

La biologie, l’écologie et les mœurs de ces phoques sont peu  connues. 

Les phoques moines se rencontrent en Méditerranée, dans la mer Adriatique, en mer Noire et dans l’océan Atlantique, jusqu’aux îles Canaries et à Madère. En Algérie, ils sont signalés à l’ouest et à  l’est d’Annaba, alors qu’aucune donnée n’existe pour la région  algéroise.

La population mondiale est estimée entre 500 et 1 000  individus seulement dont la majorité est cantonnés à l’est de la  Méditerranée. 

Jadis abondants le long des côtes de la mer Méditerranée, les phoques moines ont vu leurs effectifs fortement réduits depuis, car ils ont été, pendant longtemps, persécutés par les pêcheurs pour leur  viande, leur graisse et leur peau, mais aussi parce qu’ils les croyaient  nuisibles à leurs pêcheries.

Les aménagements touristiques de  certaines côtes dérangent également la quiétude de ces animaux. 

Tous ces facteurs entraînent une diminution du taux de reproduction  de ces phoques. Ces animaux inoffensifs et sans méfiance,  menacés de disparition, constituent une des richesses de nos côtes. 

Ils méritent une attention particulière et une protection rigoureuse. 

LE MAGOT (MAMMIFERE PRIMATE) Macaca sylvanus 

Le magot ou macaque de Barbarie est un petit singe au corps trapu  dont le caractère distinctif est l’absence complète de queue. 

La longueur totale d’un individu adulte est de 60 à 70 cm, le poids  varie de 5 à 10 kg. Sa fourrure à l’aspect hirsute est brunâtre ou gris jaunâtre, plus claire en dessous.

Les membres antérieurs sont légèrement inférieurs aux membres postérieurs.

La tête est grosse  par rapport aux dimensions du corps.

La face est nue, le museau  est large et glabre. Le pelage est abondant et assez rude. 

Ces singes vivent en groupes sociaux, dirigés chacun par un vieux  mâle.

Ils sont actifs seulement le jour et passent la nuit dans les trous  et grottes des falaises.

Ils se nourrissent de toutes sortes d’aliments d’origine animale et végétale. 

La maturité sexuelle chez ces animaux est atteinte au bout de quatre  ans.

La période de gestation est d’environ 6 mois, la femelle mettant  bas un seul petit.

En captivité, un magot peut vivre plus de 21 ans. 

Le magot, espèce propre à l’Afrique du Nord, se rencontre en Algérie dans les régions montagneuses avec escarpements rocheux, peu  accessibles et riches en végétations.

On les trouve principalement  dans les gorges de la Chiffa, dans la forêt de l’Akfadou, au Djurdjura, dans les gorges de Kherrata, au mont Babor, dans la forêt  du Guerrouch et sur le pic des Singes, à Béjaïa. 

Au cours des 15 dernières années, le magot a disparu du rond-point  des Cèdres de Theniet El Had, de Chréa, des environs de la maison  forestière de Tighret (près de Miliana) et des alentours de Collo. 

Le magot est une espèce menacée par la destruction des forêts  notamment et par la pression touristique.

Le nombre de survivants en Algérie, évalué récemment à 6 000 individus, peut assurer le maintien de l’espèce, pourvu que des mesures de protection et de  conservation du milieu naturel soient prises maintenant qu’il en est  encore temps.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTIN

 

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivant

 



30/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres