CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 06/1984) VUES D’ALGÉRIE AVANT 1830

Emission

06/1984

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: D’APRES PHOTO

Valeur faciale: 0,05 – 0,20 et 0,70 DA

Format: 32mm x 22mm  

Dentelure: 14   

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d’Algérie.

Procédé d'impression: Offset.

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 1,95 DA avec oblitération illustrée 1er jour.

Vente 1er jour: Les Jeudi 19 et Vendredi 20 Juillet 1984 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA - ORAN.

Vente générale: Le Samedi 20 Juillet 1984 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 815-816-817

N° AP : 486-487-488

 

 


VUES D’ALGÉRIE AVANT 1830

Vallée Mustapha Pacha 

La vallée Mustapha Pacha à Alger s’étendait de la villa Mustapha Pacha jusqu’à la source et la fontaine du Hamma, en passant par le palais des janissaires. 

C’était un vaste espace verdoyant à la vue imprenable sur le vieil Alger et la Casbah et qui était fréquenté et par les janissaires, en déplacement du et vers le fort d’El Harrach, et par les paysans qui emmenaient leurs produits aux marchés d’Alger. 

Bab Azzoun 

Le faubourg Bab Azzoun était l’étendue située en dehors de la porte Bab Azzoun, au-delà des remparts de la ville, le long de la mer  jusqu’au fort Tafourah.

Les bergers aimaient amener leurs troupeaux d’ovins et de bovins y paître, tellement l’endroit était calme et la  végétation dense.

Il comportait de nombreux ravins dont certains très abrupts et leur traversée à pied était difficile et dangereuse. 

Une route vers l’ouest la reliait à la plaine de la Mitidja, alors qu’une  autre en partait longeant la mer vers l’est. 

Mostaganem 

Mostaganem existait déjà à la période punique sous l’appellation  Murustaga.

Les Romains y reconstruisent une ville au IIIe siècle. 

En 1082, Youssef Ibn Tachfin, roi de la dynastie des Almoravides,  édifia Bordj El Mehal, l’ancienne citadelle de la ville.

Elle est passée ensuite sous le contrôle des Zianides de Tlemcen, puis des  Mérinides de Fès, parmi lesquels Abou El Hassan Ali Ibn Abi Saïd  qui érigeait, en 1341, la grande mosquée de la ville. Occupée par les Espagnols au début du XVIe siècle, Mostaganem a fait appel au corsaire turc Khayr-Eddine Barberousse qui libéra la ville en écrasant  les envahisseurs espagnols à Mazagran en 1558. Khayr-Eddine  et les Turcs firent agrandir et fortifier la ville de Mostaganem en érigeant un grand port méditerranéen et l’une des villes références durant la présence ottomane en Algérie.

Téléchargement de la notice 

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

  émission précédente image précédenteimage suivante émission suivante

 



29/11/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres