CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 11/1994) INSECTES

Emission

11/1994

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: SID AHMED BENTOUNES

Valeur faciale: 3,00 et 12,00  DA

Format: 25mm x 35mm 

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 16,00 DA avec oblitération 1er jour.

Vente 1er jour: Les Mercredi 16 et Jeudi 17 Novembre 1994 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA ET ORAN.

Vente générale: Le Samedi 19 Novembre 1994 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 1067-1068

N° AP : 752-753

 

 

 

 

INSECTES

COCCINELLE.

Les coccinelles sont de jolis insectes hémisphériques aux  couleurs vives, dont le système de dessin consiste le plus souvent en  taches noires sur fond rouge ou jaune ou inversement en taches claires  sur fond plus foncé ou noir. 

Les coccinelles sont des coléoptères de taille moyenne ou de petite  taille, atteignant rarement plus de 1 cm de long et ne descendant  guère au-dessous de 1 mm pour les formes les plus réduites. 

Dans cette famille, les variations de coloration sont telles que dans  une même espèce, le pigment noir peut envahir complètement les élytres, ne laissant apparaître le fond rouge que par deux petites  taches élytrales ou disparaître complètement, laissant les élytres  entièrement rouges. Entre ces deux extrêmes, se trouvent tous les  passages d’un coloris à l’autre. 

Les antennes des coccinelles sont formées de 11 articles.

Leurs tarses, composés de 4 articles, paraissent n’en avoir que  trois, le troisième, très petit, étant caché par le deuxième. 

A l’exception de quelques espèces qui sont phytophages, les larves  et les adultes des coccinelles sont prédateurs de pucerons, de cochenilles  et d’acariens. 

BUPRESTE.

Les buprestes comptent environ 16 000 espèces réparties sur tout le globe, mais c’est dans les régions chaudes qu’ils sont les  plus abondants. Leur taille est très variable.

Ils sont essentiellement diurnes, très vifs et s’envolent facilement au soleil.

Les adultes se  trouvent sur les feuilles des plantes ou des arbres dans lesquels se  développent leurs larves, sur les troncs et sur les tas de bûches. 

Les buprestes ont la tête courte et généralement enfoncée dans le  prothorax.

Les antennes, également courtes, sont filiformes ou légèrement  dentées et sont formées de 11 articles. Les tarses sont tous  pentamères. 

Les larves sont molles à pattes le plus souvent atrophiées.  Phytophages, elles se développent dans le bois des essences les plus  diverses, à la racine ou dans les tiges de plantes herbacées. 

Certaines minent les feuilles des végétaux.  Le bupreste le plus dangereux en Algérie est le Capnodis tenebrionis. 

On le trouve dans les abricotiers, pêchers, pruniers et cerisiers.

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédenteimage précédenteimage suivanteémission suivante



11/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres