CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 12/2016) VILLES

Emission

12/2016

CARACTERISTIQUES

Dessin : MORSLI ZAKARIA

Valeur faciale : 25,00 DA x 2

Format : 43mm x 29mm

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d’Algérie.

Procédé d’impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe 1er jour à 7,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : Les Mercredi 03 et Jeudi 04 Aout 2016 dans les 48 Recettes Principales des postes situées aux chefs- lieux de wilaya.

Vente générale : Le Samedi 06 Aout 2016 dans tous les Bureaux de poste

N° Y&T : 1755-1756

N° AP :    



VILLES

Mostaganem

Mostaganem authentique perle de l’Ouest Algérien et du bassin méditerranéen, est une ville d’Art et de culture connue à travers les âges, sous diverses appellations, elle fut dénommée successivement MURISTAGA puis MOUCHTAGHANEM et MISK- EL-GHANAIM.

La ville de Mostaganem renferme de nombreux lieux et sites archéologiques et historiques qui en font d’elle une zone touristique de première importance et qui constituent un précieux témoignage des étapes les plus marquantes de l’histoire de la région.

Le quartier populeux de Tigditt était qualifié à juste titre de Casbah de Tigditt : c’est l’un des plus vieux quartiers des villes algériennes Il constitue un tissu urbanistique important de la ville de Mostaganem. Exclusivement réservé aux « Autochtones » Ce quartier participa héroïquement à la lutte de libération nationale.

La vie économique de Mostaganem est fondée essentiellement, sur ses importantes Potentialités agricoles qui peuvent contribuer grandement à son développement eu égard à la superficie des terres agricoles qui s’étendent sur 143689 hectares dont 131179 sont consacrés à la viticulture et aux agrumes.

Le parc forestier occupe 32256,31 hectares soit 14,21 % de la superficie totale des terres par ailleurs la ville de Mostaganem dispose de nombreux ports de pêches et possède d’importantes infrastructures économiques de base qui jouent un rôle appréciable dans les échanges commerciaux avec de nombreux pays.

Djelfa

Située à quelque 300 Km au sud d’Alger et à plus de 1200 km d’altitude, zone steppique subsaharienne qui réunit le tell et le Sahara avec un climat froid en hiver et un été chaud et sec, plus doux que les régions du littorale en raison de la ceinture forestière qui l’entoure.

Elle a connue dans les années 80 un espace urbain considérable avec un développement important d’une population à vocation agropastorale. Ville moderne qui compte plusieurs infrastructures dont l’université, le musée communal, musée du Moudjahid et le haut-commissariat de l’agriculture des steppes.

Dotée de plusieurs monuments historiques dont : Dar El Baroud, El Hadjra Lambassia, Bab El Charef et le Masdjid antique construit en 1877, sont des points incontournables pour les visiteurs.

Djelfa est connue aussi pour sa forêt de Sin El Baa et son parc zoologique.

La ville a connue plusieurs insurrections contre l’occupant français surtout avec l’importante bataille de Ben CHEDOUKHA en 1861 et celle d’Ouled Sidi Cheikh en 1864.

Ses terres fertiles, son pâturage et sa position géographique l’inscrivent sur le registre des régions utiles et d’avenir pour l’investissement.

Téléchargement de la noticehttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Icon_PDFdownload.png

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/back-.pnghttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/next-.png émission suivante

Enregistrer

Enregistrer



06/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres