CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 13/2014) EL HAIK ET EL M'LAYA

Emission

13/2014

CARACTERISTIQUES

Dessinateur : ALI  KERBOUCHE

Valeur faciale : 15,00 et 30,00 DA

Format : 29mm x 43mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d’Algérie.

Procédé d’impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe 1er jour  à 7,00 DA affranchie à 52,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : Les Mercredi 27 et Jeudi 28 Août 2014 dans les 48 Recettes  Principales des postes situées aux chefs- lieux de wilaya et les Recettes Principales d’Alger 1er Novembre, Hussein-Dey, Chéraga, Ben-Aknoun et Rouïba.

Vente générale : Le Samedi 30 Aout 2014 dans tous les Bureaux de poste.

N° Y&T : 1692-1693

N° AP :    

 

 


TENUE TRADITIONNELLE

Le drapé en opposition au costume ajusté n’a ni forme ni couture. Contrairement aux idées reçues, le voile en tant que vêtement drapé n’est pas l’apanage des femmes musulmanes ; il était aussi porté par les chrétiennes et les juives. Souvent tissé en fil de laine, de coton ou de soie, ses matériaux, ses couleurs et son rôle changent d’une époque à une autre, d’une culture à une autre, d’une région à une autre, d'une classe sociale à une autre et d’une génération à l’autre.

Le voile connait différentes appellations dans les pays du Maghreb Arabe : « Barakan » en Lybie, « Sefsari » en Tunisie, « Haik » au Maroc et en Algérie.

Le voile est connu en Algérie sous plusieurs variantes :                                    

LE HAIK :

Selon les écrits de certains voyageurs, Le Haik a vu son apparition à Alger à partir du17ème siècle ; c’est un drapé de forme carrée de 2 mètres environ de couleur écrue ou blanche dont la femme entoure l’ensemble du corps. Il varie selon la matière du tissage (laine, soie, synthétique) et peut être porté soit avec une voilette de visage : c’est « Le Haik Bel ‘Ajar » tel qu’à Alger et ses environs ; porté sans « ‘Ajar » c’est « Haik Bouaouina »qui ne laisse paraitre qu’un œil comme à Blida, Tlemcen, Oran ; dans la région de Ghardaia le nom vernaculaire est « Ahouli » ou « Ghanbouze ».

LA M’LAYA :

Les femmes du Beylik de l’est décidèrent en 1792 de porter, en signe de deuil ostentatoire, un voile long fait d’une toile noire dont elles se couvrirent  tout le corps, suite à la mort tragique de Salah Bey qui gouverna Constantine durant 21 ans. Ce dernier fut un homme juste, intègre et aimé par la population locale.

Le voile algérien symbolise la féminité, la pureté, il représente également l’identité algérienne. Le Haik fait partie de notre histoire à travers le rôle qu’il a joué durant la guerre de libération ; en le portant, l’algérienne risquait sa vie en accomplissant des missions fortement périlleuses comme poser des bombes, transporter les armes….

Porter Le Haik et La M’laya est aujourd’hui une tradition en voie de disparition.

Téléchargement de la notice

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivante



26/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres