CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 16/2006) PARLEMENT ARABE TRANSITOIRE

Emission

N° 16/2006

CARACTÉRISTIQUES

Dessin : K.KRIM

Valeur faciale : 15,00 DA

Format : 43mm x 29mm

Dentelure : 14

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie

Procédé d'impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe philatélique 7,00 DA affranchie 22,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : les dimanche 17 et lundi 18 décembre 2006 dans les 48 Recettes Principales des postes situées au chef lieu de wilaya et les recettes principales d'Alger 1er novembre, Hussein-dey, Ben-aknoun, Chéraga et Rouïba.

Vente générale : le mardi 19 décembre 2006 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T : 1453

N° AP :  

PARLEMENT ARABE TRANSITOIRE

Le Parlement Arabe Transitoire est une Institution créée dans le cadre de la Ligue des Etats Arabes. Il constitue une tribune qui permet aux peuples arabes d’exprimer librement leurs opinions et leurs préoccupations.

Ce parlement créé en harmonie avec les attentes et aspirations des peuples arabes, vise l’instauration des bases de l’action arabe commune, l’élargissement de la participation populaire dans la mise en œuvre des décisions et dans la discussion des différentes causes et politiques, dès lors que ces éléments sont le fondement de tout développement démocratique dans la région arabe.

La création du Parlement Arabe Transitoire fut décidée en vertu de la résolution N°292 du Sommet arabe, lors de sa 17ème session ordinaire tenue en date du 23 Mars 2005 à Alger. Cependant, c’est en Algérie qu’un ensemble de réalisations fut défini, telle la promotion du principe consultatif, la modernisation et le développement des systèmes de l’action arabe commune, ainsi que le renforcement des relations arabes.

Par ailleurs, et dans la même résolution du Sommet d’Alger, portant création du Parlement Arabe Transitoire,

il est stipulé la mise en œuvre, par ce dernier, d’un statut et règlement organique du parlement permanent et son adoption par le Conseil de la Ligue des États Arabes lors du sommet, et ce, avant la fin de son présent mandat.

L’institution de cet organisme permettrait la consolidation des liens entre ses pays et l’établissement d’un nouvel ordre susceptible de garantir le développement économique, social et politique dans un contexte de respect de la loi et des droits de l’homme afin d’atteindre l’éminent objectif qui est la réalisation d’une union arabe globale.

La résolution N°256 de Tunis, en 2004, relative à la modernisation des procédés de l’action arabe commune et la résolution N°6479 de la session extraordinaire du Conseil de la Ligue en date du 13/01/2005, en concordance avec les souhaits des États arabes et de leurs institutions populaires, ont contribué à impulser les actions de solidarité arabe.

Le Parlement arabe est composé de 88 membres députés. Chaque État est représenté par 4 députés. Sis à Damas, il est présidé par Monsieur Mohammed Jassem Al-Saqr du Koweït. Son mandat qui dure cinq ans peut être prorogé de deux ans comme dernière limite.

Et conformément à l’article 9 de son statut et règlement organique, le Parlement Arabe Transitoire exerce ses prérogatives en vue de raffermir les relations entre les États arabes dans le cadre de la charte de la ligue, et des règlements et conventions en vigueur.

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente  image précédenteimage suivante émission suivante



17/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres