CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

L’Algérie en coupe du monde de football

Il y a 34 ans, jour pour jour, l’Algérie avait disputé le premier match de son histoire en Coupe du monde de football. Le 16 juin 1982 demeure jusqu’à nos jours une date aussi symbolique que celle du 5 juillet 1962. L’on se rappelle que juste après le match historique contre la RFA et la joie euphorique qui s’en est suivie, un diplomate algérien déclara que l’équipe nationale de football avait réalisé ce que la diplomatie algérienne n’a pu faire en 20 ans. L’histoire prouvera la véracité de cette déclaration.

Grâce à notre ami et confrère Mohamed Achour Ali Ahmed, membre de l’Association internationale des journalistes philatéliques (AIJP), nous avons pu avoir un très bel échantillon de timbres émis par les postes de certains pays, consacrés à l’équipe algérienne de football en Coupe du monde. Des timbres beaux et bien illustrés. Il est surprenant de constater que parmi ces pays, certains sont même inconnus par les Algériens. Mais comment les responsables des postes de ces pays, si lointains, ont pu avoir à l’esprit l’idée d’immortaliser la participation de l’Algérie en Coupe du monde ? La question mérite une longue réflexion, mais on aura sûrement la réponse un jour.

C’est un pays africain qui entame cette «saga philatélique» en 1982, alors qu’il était aussi qualifié en Coupe du monde organisée par l’Espagne. Il s’agit du Cameroun, deuxième représentant de l’Afrique, dont la poste a émis un timbre de 200 F. Sur un cadre divisé en deux, sont illustrées les deux équipes qualifiées, avec la fameuse équipe algérienne qui a disputé le dernier match contre le Nigeria au stade Hamlaoui de Constantine (ex-17juin).

Le Tchad a été l’autre pays africain qui est entré dans la partie par un timbre illustrant des joueurs en action. En Asie et durant la même année, la poste de la République de Corée du Nord a choisi d’émettre un timbre représentant les emblèmes de l’Algérie et des équipes de son groupe : la RFA, l’Autriche et le Chili. Sur le continent américain, c’est le Salvador qui n’a pas raté l’occasion pour faire connaître l’Algérie à ses citoyens, dans deux timbres simples et austères, mais fortement symboliques, portant sur un fond blanc l’emblème national dans le premier, et le symbole de l’Etat algérien (deux drapeaux, le croissant et l’étoile, les épis, les rameaux d’olivier, El Khamssa) dans le second.

Le plus surprenant dans toutes ces émissions a été la présence d’un petit pays des Antilles de la mer des Caraïbes : Saint-Vincent-et-les Grenadines, ancienne colonie française, cédée aux Britanniques, ayant accédé à son indépendance en 1979 et située à des milliers de kilomètres de l’Algérie. Un archipel paradisiaque qu’on découvre pour la première fois, pariant qu’il est inconnu par la majorité des Algériens et dont la poste a émis en 1982 un joli timbre des Verts où l’on retrouve les Fergani, Cerbah, Guendouz, Belloumi, Bensaoula, Madjer, Bouiche et autres. La même poste de Saint-Vincent-et-les Grenadines a innové en émettant à l’occasion de la Coupe du monde de 1986 au Mexique, un bloc feuillet avec un timbre de Lakhdar Belloumi balle au pied.

La troisième participation de l’Algérie à la Coupe du monde de l’Afrique du Sud en 2010 sera commémorée par la poste de la Sierra Leone dans un bloc feuillet riche en couleurs, portant six timbres illustrant l’équipe des Verts qui a affronté l’Egypte au Caire. Les traces du fameux incident du caillassage du bus sont visibles sur la photo, où l’on voit les têtes bandées de Halliche et de Lemouchia. Saint-Vincent-et-les Grenadines reviennent en 2010 par un bloc feuillet de six timbres avec des photos de Belhadj, Meghni et Bouguerra.

Quatre ans plus tard, lors de l’édition de 2014 au Brésil, Madagascar émettra à son tour un bloc feuillet de quatre timbres des équipes du groupe H : Algérie, Belgique, Corée du Sud et Russie. Et dire que c’est grâce au football et aux exploits des Verts que l’Algérie s’est faite une place dans le gotha mondial, mais elle sera connue grâce à de beaux timbres qui se trouvent aussi à mille lieues des figurines d’Algérie -Poste figées depuis des décennies dans des allégories ternes.

Par/Arslan Selmane

El Watan



16/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres