CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

QUELLE SOLUTION POUR L'INCINERATEUR DEFAILLANT ?


L'incinération des déchets médicaux au centre hospitalo-universitaire de Constantine est faite à l'intérieur même de l'hôpital. Situé à côté de la maternité et en contrebas par rapport aux autres secteurs, l'incinérateur dès sa mise en service, généralement vers 7 heures du matin, dégage une fumée noire et suffocante qui dérange aussi bien les agents de l'hôpital que les visiteurs obligés de se protéger de la main ou à l'aide d'un mouchoir. Cette fumée balayée par le vent s'engouffre partout et notamment dans le service pneumo où les malades ont beaucoup plus besoin d'air frais que de cette fumée qui aggrave leur cas. Cette situation dénoncée à maintes reprises par les citoyens n'a pas encore trouvé, à ce jour, de solution. Ce sera peut-être le nouvel incinérateur de Didouche Mourad qui vient d'obtenir l'agrément des services de l'environnement qui sera opérationnel en juillet et qui viendra au secours du CHUC de Constantine. Cet incinérateur prendra en charge les déchets médicaux en provenance des hôpitaux ainsi que les médicaments périmés de près de 200 pharmacies que compte la wilaya. C'est du moins l'annonce faite par le chef du projet lors de la 8è journée d'études organisée au palais de la Culture Malek- Haddad par le SNAPO (Syndicat national des pharmaciens d'officine) dans le cadre de son programme de formation d’information continue. Ce syndicat qui compte signer une convention avec les responsables de cet incinérateur et invite les pharmaciens à préparer la liste des médicaments périmés qu'ils doivent séparer selon leur forme galénique c'est-à-dire sirops, gélules, suppositoires. Jusqu'à présent les pharmaciens envoyaient les médicaments périmés à Blida ou bien les entassaient dans un coin.

Nabil C.



16/05/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 76 autres membres