CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 01/1979) PRESIDENT HOUARI BOUMEDIENE (1965-1978)

Emission

01/1979

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: D’APRES PHOTO

Valeur faciale: 0,60 DA

Format: 25,6mm x 36,3mm

Dentelure: 11 ¾

Imprimeur: Courvoisier.

Procédé d'impression: Héliogravure.

Remarque : Papier avec fragments de fils de soie.

Document philatélique: Une Carte illustrée 1er jour à 2,00 DA affranchie à 2.60 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: Les Vendredi 05 et Samedi 06 Janvier 1979.

- à la Recette Principale des postes d’ALGER.

- à la Recette Principale des postes de CONSTANTINE.

- à la Recette Principale des postes de LAGHOUAT.

- à la Recette Principale des postes d’ORAN.

Vente générale: Le Dimanche 07 Janvier 1979 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 696

N° AP: 364

 

PRESIDENT HOUARI BOUMEDIENE (1965-1978)

Le Président Houari Boumediène est né le 23 août 1932 à Guelma,  foyer du nationalisme et de la résistance à l’occupant. 

Après des études à Constantine, à Tunis et au Caire, il participe au  déclenchement de la Révolution du 1er Novembre 1954 en Oranie  aux côtés du grand militant martyr Larbi Ben M’hidi. C’est ainsi que dès 1957, il devient commandant en chef de la  Wilaya V et membre du Conseil national de la Révolution algérienne  (CNRA) avant d’être nommé, en 1958, membre du Commandement opérationnel militaire (CDM) de l’Ouest, puis chef d’état-major dans la même région. 

Dès 1960, il devient chef d’état-major de l’Armée de libération nationale  (ALN) qu’il transforma rapidement en une armée moderne pour en faire à l’indépendance l’Armée nationale populaire.

En 1962, le  frère Houari Boumediène devient ministre de la Défense nationale  du premier gouvernement de l’Algérie indépendante. 

En mai 1963, il est nommé vice-président du Conseil des ministres et ministre de la Défense nationale.  Après le Redressement historique du 19 juin 1965, il assume les charges de Président du Conseil de la Révolution et du Conseil des  ministres.

A compter de cette date, le Président Houari Boumediène va consacrer  tous ses efforts à la consolidation de l’indépendance, à la reconstruction de l’Etat, à la réorganisation des institutions locales et au redressement économique amorcé par la nationalisation des  mines en mai 1966 puis la dynamisation des grands secteurs de  l’Etat pour aboutir, le 24 février 1971, à la récupération des  hydrocarbures.  En 1972, c’est l’année de la Révolution agraire.

Le triptyque des  trois révolutions, Révolution agraire – Révolution industrielle –  Révolution culturelle, est lancé par le frère Houari Boumediène,  soutenu par les larges masses des paysans, des travailleurs et des  jeunes révolutionnaires. 

Sur le plan extérieur, le Président Houari Boumediène ne se départira  jamais de cette ligne révolutionnaire qui a marqué toute sa vie,  la lutte pour l’indépendance des peuples soumis à l’oppression, le combat inlassable contre l’impérialisme sous toutes ses formes,  notamment en Afrique, en Asie, en Amérique latine. 

A partir de 1973, la stature internationale du Président Houari  Boumediène s’affirme davantage avec la tenue à Alger de conférences internationales ainsi que le déclenchement, en 1974, du processus  qui va conduire à la convocation, sur le thème de  l’instauration d’un nouvel ordre économique mondial, de la  6e Assemblée générale des Nations unies devant laquelle il prononcera  un discours historique. 

Le 19 juin 1975, à l’occasion du 10e anniversaire du Redressement  historique, le Président Houari Boumediène annonce sa volonté de  mettre en place les dernières étapes de l’édification de l’Etat : élaboration  d’une Charte nationale, élection d’une Assemblée populaire nationale, élection du Président de la République. 

Dès le début de l’année 1976, il accélère le processus de restructuration  de l’Etat. C’est ainsi qu’il est à l’origine du grand débat  national démocratique déclenché au mois de mai 1976 qui a  conduit à l’adoption massive par voie de référendum de la Charte  nationale promulguée le 5 juillet 1976. Cinq mois plus tard, le 19  novembre 1976, le peuple est appelé aux urnes pour l’adoption de  la Constitution. 

Le 10 décembre 1976, il est triomphalement élu Président de la  République et prête le serment constitutionnel au Palais du Peuple le 16 décembre 1976. 

L’année 1977, le peuple est appelé à élire l’Assemblée populaire nationale. 

L’année 1978 est déclarée Année du Parti. 

Les différents congrès des organisations de masse ont introduit des  méthodes et des pratiques vivantes, démocratiques, qui préfigurent  les débats du congrès du parti d’avant-garde auquel le Président  Houari Boumediène a œuvré inlassablement à sa préparation. 

Houari Boumediène s’est éteint le 27 décembre 1978 à 3h55 à la veille de la tenue du congrès du parti, ultime étape des institutions populaires, après avoir réalisé ses objectifs d’édification d’un Etat socialiste. Un Etat qui survit aux hommes.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivant



18/05/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 57 autres membres