CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 03/1981) JOURNÉE MONDIALE DE L’ARBRE

Emission

03/1981

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: D’APRES  DIAPOSITIVE

Valeur faciale: 0,60 et 1,40 DA

Format: 36,2mm x 25,6mm et 25,6mm x 36,2mm

Dentelure: 11 ¾

Imprimeur: Courvoisier.

Procédé d'impression: héliogravure.

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 3,00 DA avec oblitération illustrée 1er jour.

Vente 1er jour: Les Jeudi 19 et Vendredi 20 Mars 1981 dans les Recettes Principales des postes D’ADRAR-EL ASNAM - LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA - ORAN.

Vente générale: Le Samedi 21 Mars 1981 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 732-733

N° AP : 401-402

 

 
 

JOURNÉE MONDIALE DE L’ARBRE

LE CEDRE DE L’ATLAS Cedrus atlantica 

Le cèdre couvre en Algérie une superficie de 25 000 ha.

On le trouve surtout sur la chaîne des Aurès (Belezma, Chelia), dans  les massifs des Babors, du Djurdjura, de l’Atlas blidéen (Chréa) et de l’Ouarsenis (Teniet El Had). 

Mais l’aire naturelle du cèdre a beaucoup régressé à la suite d’incendies  répétés ou encore à cause des facteurs climatiques (influence  des zones steppiques). 

Essentiellement montagnard (1 300 à 2 200 m d’altitude), le cèdre  est adapté au climat froid et relativement humide. 

C’est un arbre de haute taille (40 m en moyenne) et ayant une très  grande longévité (plus de 700 ans). 

Le bois de cèdre est réputé pour ses qualités physiques et mécaniques. 

Il est utilisé particulièrement pour la menuiserie. 

TAROUT Cupressus dupreziana 

Arbre de 5 à 10 m de long, à tronc épais et branches très denses et à écorce brun rouge.

Ses rameaux sont recouverts de feuilles écailleuses  serrées et opposées par paire.

Arrivées à maturité, ses graines  restent enfermées dans des cônes ovoïdes de 2 cm de long environ (boules de cyprès).

Ces cônes comportent une douzaine d’écailles portant une courte pointe en leur milieu et s’écartant à  maturité en libérant les graines brunes entourées d’une aile large. 

Cette espèce n’est connue qu’au Tassili N’Ajjer, où elle trône à 1 800 m d’altitude, dans quelques lits d’oued de la région, au sudest  de Tamrit.

Réplique de forêts autrefois plus développées et témoin  d’un climat qui a dû être beaucoup plus humide.

De nombreux arbres morts sont visibles dans une aire beaucoup plus large que  l’actuelle. 

Des bois de charpente en cyprès ont été utilisés autrefois dans les  constructions des oasis de Djanet et de Rhat.

Il semble que le peuplement actuel soit le reste d’un ensemble beaucoup plus important qui a diminué soit par suite d’une surexploitation, soit par une  modification des conditions écologiques.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTIN

 

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivant



05/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres