CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 07/2019) ESPÈCE PROTÉGÉE

Emission

07/2019

CARACTERISTIQUES

Dessin : TAYEB LAIDI

Valeur faciale : 25 DA x 2

Format : 36mm x 36mm

Imprimeur : Imprimerie de la Banque d’Algérie.

Procédé d’impression : Offset

Document philatélique : Une enveloppe 1er jour à 7,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour : les Samedi 11 et Dimanche 12 Mai 2019 dans les 48 Recettes

Principales des postes situées aux chefs-lieux de wilaya.

Vente générale : Le Lundi 13 Mai 2019 dans tous les Bureaux de poste.

N° sur le Blog : 1859-1860

N° AP :   

 

ESPÈCE PROTÉGÉE

Cobra d’Afrique

Le cobra d’Afrique du Nord, est une espèce de serpent, appartenant à la famille des Elapidae, qui a un corps d’une forme cylindrique allongé, et qui ne dépasse guère les 160 cm de longueur.

Dans les premiers stades de la vie, les petits serpents sont jaunes pâles avec un design en pointillé brun dans tout le corps et la tête, le cou alors que le corps antérieur est d’une couleur noire brillante.

Cette espèce ovipare est connue pour déposer des œufs 8-20, quelque part dans des conditions appropriées telles que dans les grands blocs de pierre, troncs d’arbres creux, trous dans le sol.

Le Cobra d’Afrique du Nord est considéré comme l’une des espèces de reptiles les plus menacées en Afrique du Nord ,notamment en Algérie ou elle est protégée en vertu du décret exécutif n°12-235 du 24 Mai 2012 fixant la liste des espèces animales non domestique protégées , elle ne subsiste que dans de rares endroits , en général, habite les zones arides avec des hivers doux, en occupant différents habitats, des terrains plats avec peu de végétation, aux zones beaucoup plus accidentées , terrains rocailleux, et lits d’oueds aride avec pas ou peu de végétation, ces serpents sont principalement crépusculaires et nocturnes, bien qu’il  ait vu actifs pendant la journée , notamment dans la région des zibans.

 Les individus adultes s’établissent sur des territoires pendant de nombreuses années, en prenant comme refuge les fissures dans les murs, les abris de roche ainsi que les terriers de mammifères abandonnés.

Le cobra chasse souvent au crépuscule à la recherche de proies. Son spectre alimentaire est large et varié comprenant : batraciens, grenouilles, lézard, serpent, oiseaux, petits mammifères et même des œufs.

En Algérie, l’espèce fait l’objet de diverses formes de pressions, persistantes pour la plupart, nécessitant de fait une stratégie de conservation et de protection intégrale moyennant la création d’aires protégées.

Oryx dammah

L’oryx dammah est une grande antilope robuste , sahélo saharien ,appartient à la  sous-famille des Hippotraginae, famille des boviae, le corps est de couleur crème fonçant vers un brun-roux sur la tête ,le cou , le bas des épaules et le haut des pattes , avec de longue corne (80 à 150 cm) caractéristiques ,striées avec leur pointes effilées et largement arquées vers l’arrière.

Autrefois, il occupait l’ensemble de l’Afrique du Nord saharienne et sub-saharienne, entre l’Atlantique et le Nil depuis l’année 2000 cette espèce est officiellement éteinte dans la nature d’après la liste rouge de l’UICN comme figure aussi l’annexe une de la CITES convention sur le commerce international des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction.

Au niveau national, cette espèce est protégée en vertu de la loi n°06-14 du 14 Novembre 2006 portant approbation de l’ordonnance n°06-15 du 15 juillet 2006, relative à la protection et à la préservation de certaines espèces menacés de disparition.

La présence de l’oryx dans la zone méditérranéo-saharienne de l’Algérie n’est pas documentée au-delà de l’époque romaine, néanmoins, l’extrême sud de l’Algérie, notamment le sud-est du Tanezrouft et le sud-ouest du Tassili, faisait partie, jusqu’aux années 60, de l’aire de migration des populations d’Oryx.

Le seul noyau existant en Algérie, regroupant plus d’une vingtaine d’individus, se trouvant au parc zoologique et de loisir d’Alger.

Une réflexion de réintroduction de l’oryx est engagée, notamment sa réhabilitation au niveau d’une station de développement des antilopes sahé-sahariennes au sud du pays.

Téléchargement de la noticehttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/Icon_PDFdownload.png

A.P

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente https://static.blog4ever.com/2008/12/271927/back-.pnghttps://static.blog4ever.com/2008/12/271927/next-.png émission suivante



14/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres