CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 08/1981) ANNÉE INTERNATIONALE DES PERSONNES HANDICAPÉES

Emission

08/1981

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE KRIM

Valeur faciale: 1,20 et 1,40 DA

Format: 26mm x 44,5mm

Dentelure: 12 ½  x 13

Imprimeur: Setelipaino.

Procédé d'impression: Héliogravure.

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 3,60 DA avec oblitération illustrée 1er jour.

Vente 1er jour: Les Jeudi 18 et Vendredi 19 Juin 1981 dans les Recettes Principales des postes D’ADRAR-EL ASNAM- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA - ORAN.

Vente générale: Le Samedi 20 Juin 1981 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 738-739

N° AP : 407-408

 



ANNÉE INTERNATIONALE DES PERSONNES HANDICAPÉES

L’année 1981 a été déclarée par l’Assemblée générale des Nations  unies Année internationale des personnes handicapées. 

D’après l’Organisation des Nations unies, 400 millions de personnes dans le monde sont atteintes d’une infirmité physique ou mentale,  soit 10% de la population mondiale. 

Ce chiffre colossal saisit notre sensibilité, mais suscite également des  réflexions d’ordre social, politique et économique, car ce dixième de la population est jusqu’ici, dans son ensemble, une charge sociale  excessivement lourde, spécialement pour les pays du tiers-monde, victimes plus que d’autres des conséquences d’une guerre ou d’un cataclysme naturel et qui, n’ayant pas bénéficié par le passé des  équipements sanitaires les plus perfectionnés ni d’une quantité suffisante de ceux-ci, ont vu les infirmes de toute sorte se multiplier sur  leurs territoires. 

Cependant, ces quatre cents millions de personnes handicapées ne  sont pas des bouches inutiles. S’il manque à l’un un bras ou une  jambe, si tel autre est aveugle ou sourd, ni l’intelligence ni l’habileté  ne leur font défaut pour mettre toutes leurs autres facultés au  service de la collectivité. La gentillesse et les qualités physiques de  ceux dont le quotient intellectuel n’est pas élevé peuvent leur permettre  d’assurer des emplois nombreux et aussi avantageux que pour un travailleur normal. 

L’Algérie qui compte, d’après les sondages antérieurs au récent et  terrible tremblement de terre d’El Asnam, 900 000 handicapés (5%  de sa population totale), soit l’équivalent d’une ville comme Annaba,  n’a pas attendu 1981 pour mettre en œuvre cette politique de  «pleine participation».

Ce qu’il faut, c’est que l’ensemble de la population, et chaque citoyen pour sa part, apprenne à voir dans la personne handicapée non pas un être différent, mais au contraire un  homme vivant comme les autres qui a sa place entière et utile dans  la vie de la nation. 

L’année 1981 sera mise à profit pour parachever cette œuvre et  assurer à la personne handicapée sa «pleine participation» par une  insertion effective dans la vie sociale.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTIN

 

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivant



04/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres