CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 08/1983) ANNÉE MONDIALE DES COMMUNICATIONS

Emission

08/1983

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: KAMARDINE KRIM

Valeur faciale: 0,80 - 2,40 DA

Format: 32mm x 21mm

Dentelure: 11 ½ x 12 ½    

Imprimeur: Kultura.

Procédé d'impression: Offset.

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour illustrée à 1,00 DA affranchie à 4,20 DA avec oblitération illustrée 1er jour.

Vente 1er jour: Les Jeudi 22 et Vendredi 23 Septembre 1983 dans les Recettes Principales des postes D'ADRAR-ECH-CHELIFF- LAGHOUAT-OUM EL BOUAGHI-BATNA -BEJAIA-BISKRA-BECHAR-BLIDA-BOUIRA-TAMANRASSET- TEBESSA - TLEMCEN- TIARET- TIZI-OUZOU-ALGER-DJELFA-JIJEL-SETIF-SAIDA -SKIKDA-SIDI BEL ABBES-ANNABA-GUELMA-CONSTANTINE-MEDEA -MOSTAGANEM-M'SILA-MASCARA-OUARGLA - ORAN.

Vente générale: Le Samedi 24 Septembre 1983 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 792-793

N° AP : 462-463

 

 

 

ANNÉE MONDIALE DES COMMUNICATIONS

L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé l’année 1983  Année mondiale des communications. Cette décision est liée à  la Décennie des transports et des communications en Afrique  (1978-1988).

Le système des Nations unies a voulu, en fait, se  pencher sur un secteur qui fait parfois figure de parent pauvre, en  ce sens qu’il ne bénéficie pas toujours de la priorité que justifie son  importance, la contribution des communications au développement  étant encore souvent méconnue ou négligée. 

Les infrastructures des communications génèrent, d’une part,  le développement et l’accélèrent en offrant les services de  communication désormais nécessaires à la conduite des activités de  notre monde moderne et, d’autre part, soutiennent les efforts de  développement par l’amélioration et l’expansion de ces services que  rend inévitable la croissance qu’elles ont ainsi favorisée.

Ainsi, communications et développement sont indissociables. 

Sans une infrastructure de communication adéquate, il serait  utopique d’évoquer la notion d’autonomie nationale ou collective  des nations en développement et les chances de succès de toute  stratégie de développement s’en trouveraient limitées. 

La mise en place d’infrastructures de communication dans le monde  entier constitue l’objectif fondamental de l’Année mondiale des  communications.

Les distances sont peu à peu abolies dans le  monde d’aujourd’hui grâce à l’expansion continue des réseaux de  communication dans de nombreux pays. 

L’Algérie, quant à elle, par sa politique d’équilibre régional et eu  égard à l’étendue de son territoire et des moyens à mettre en œuvre,  accorde une importance particulière aux investissements destinés à  donner à tous les citoyens une qualité de vie basée sur un développement  cohérent des moyens de communication.  De par sa multiple dimension arabe, africaine et méditerranéenne,  l’Algérie a de tout temps constitué, et aujourd’hui plus que jamais,  un espace privilégié d’échanges et de communications.

Ce rôle  naturel a d’autant plus guidé la nation à accélérer la mise en place  d’un système de communications tourné vers les exigences de la vie  moderne et son ouverture sur la communauté internationale.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

 

émission précédente image précédenteimage suivante émission suivante

 



15/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres