CHAOUKI-LI-QACENTINA

CHAOUKI-LI-QACENTINA

(emission 01/1981) PLAN QUINQUENNAL 1980 - 1984

Emission

01/1981

CARACTERISTIQUES

Dessinateur: INCONNU.

Valeur faciale: 0,60 DA

Format: 26mm x 36mm

Dentelure: 14

Imprimeur: Imprimerie de la Banque d'Algérie.

Procédé d'impression: Offset.

Document philatélique: Une enveloppe 1er jour à 1,00 DA affranchie à 1.60 DA avec oblitération 1er jour illustrée

Vente 1er jour: les Jeudi 29 et Samedi 31 Janvier 1981 dans les Recettes Principales des postes D’ADRAR-EL ASNAM - LAGHOUAT - OUM EL BOUAGHI - BATNA - BEJAIA - BESKRA - BECHAR - EL BOULAIDA - BOUIRA - TAMENGHEST - TBESSA - TILIMSEN – TIHERT - TIZIOUZOU - EL DJAZAIR - EL DJELFA - JIJEL - STIF - SAIDA SKIKDA - SIDI BEL ABBES - ANNABA - GUELMA - QACENTINA - LEMDIYYA - MESTGHANEM - M'SILA – MOUASKAR - WARGLA - WAHRAN.

Vente générale: Le Dimanche 01 Février 1981 dans tous les bureaux de poste.

N° Y&T: 727

N° AP : 396

 

 

 

PLAN QUINQUENNAL 1980 - 1984

Le plan quinquennal 1980-1984, adopté par le Congrès extraordinaire du Parti du Front de libération nationale les 17, 18 et 19 juin 1980, constitue aujourd’hui le cadre et l’instrument de la mise en œuvre d’une nouvelle phase du processus de développement national.

Elaboré démocratiquement et à la lumière de l’évaluation objective des efforts accomplis durant la décennie écoulée, le plan quinquennal s’inscrit dans une dynamique plus vaste, ayant pour objectif principal la satisfaction des besoins sociaux et collectifs de la nation. D’une enveloppe globale de 400 milliards de dinars, le plan national met l’accent sur les programmes liés à l’ampleur et à l’évolution de la demande sociale en allouant des ressources considérables à des secteurs sensibles de notre pays tels l’habitat, l’éducation, la santé, l’hydraulique, l’agriculture et le développement industriel. Le plan vise, par ailleurs, à asseoir notre développement sur les ressources et potentialités nationales qui érigent, à travers le contenu et les moyens de la planification, une gestion rigoureuse.

Aussi, la création de 900 000 emplois nouveaux permettra d’élargir nos capacités productives et d’insérer dans la vie active de jeunes citoyens durant la période quinquennale.

Cet effort sera accompagné d’une adéquation entre notre système de formation et les structures de notre appareil de production.

Les programmes consacrés à l’enseignement, l’éducation et la formation professionnelle représentent une part importante du plan et se situent comme le prolongement logique de tous nos investissements.

Dans le souci de réunir les conditions nécessaires au mieux-être de chaque Algérien, le plan national consacre près de la moitié de ses investissements à l’habitat qui occupe ainsi une place de choix et devra réaliser 1 200 000 logements d’ici à 1990 dont près de la moitié devront être prêts d’ici à 1984. En outre, afin d’assurer notre autosuffisance alimentaire, le développement des secteurs agricole et hydraulique s’impose comme une priorité essentielle du plan quinquennal.

L’eau, facteur indispensable à la résolution des problèmes sociaux et économiques, amènera le secteur hydraulique à multiplier ses capacités d’études et de réalisations pour satisfaire les besoins croissants de l’agriculture (irrigation de 20 000 ha de nouvelles terres par an d’ici à 1990), de l’alimentation en eau potable et des structures industrielles. S’agissant du développement industriel, le plan quinquennal privilégie les industries de transformation et de biens intermédiaires de consommation en fonction des objectifs d’intégration économique, s’appuyant davantage sur un potentiel technique et scientifique national à même d’assurer une maîtrise des techniques modernes et améliorer les performances de notre appareil productif.

L’exploitation rationnelle et judicieuse de toutes nos ressources humaines et matérielles, ainsi qu’une répartition équilibrée des activités et des hommes ont imposé au plan quinquennal une considération politique d’aménagement du territoire dont l’objectif demeure centré sur la création d’un tissu économique et social favorisant l’émergence de nouvelles zones de développement, en particulier sur la ceinture des Hauts Plateaux.

A ce titre, l’infrastructure de transport, de télécommunications, de santé et de formation sera le support d’une décentralisation effective et d’un aménagement dynamique et équilibré de notre vaste territoire national.

Il est certain que la nouvelle décennie qui s’ouvre, et dont le plan quinquennal constitue une étape déterminante, permettra d’approfondir et d’élargir les bases de notre économie et concrétisera par là l’ultime et unique finalité de notre développement qui est et restera la promotion et l’épanouissement du citoyen algérien.

Téléchargement de la notice

P.T.T

Par : CHAOUKI-LI-QACENTINA

émission précédente image précédenteimage suivante  émission suivant



24/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres